Blog

Jessie Godderz 6

Le Point Sacré ou le Point G chez l’homme

Le point G ou le point Sacré d’un homme, c’est sa prostate. Les penseurs tantriques considèrent que c’est le point G de la sexualité masculine. Masser la prostate de l’homme libère d’énormes quantités de stress émotionnel et physique.

Couplé avec une stimulation de son pénis ou massage du «lingam», le massage de la prostate peut être extrêmement agréable et curatif pour l’homme. Le moyen le plus direct pour masser ce point sacré est de passer par son anus, il faut du temps pour s’adapter à être pénétré de cette manière. Ce n’est pas forcément possible pour tous les hommes. Les avantages sont nombreux et le plaisir peut être très intense. Pour les partenaires tantriques, les amoureux, masser le point sacré peut être une expérience puissante, non seulement en terme de plaisirs et d’extases pour le «receveur», mais aussi dans la puissance sexuelle que cela procure au «donneur».

La glande de la prostate se situe directement sous la vessie, non loin de la racine interne du pénis (voir schéma). Comme on le voit, la glande est à proximité de la paroi rectale, permettant un accès facile par l’anus.

Pourquoi le massage de la prostate est-il agréable?

Plusieurs raisons à cela :

    • La sensation du réflexe de l’éjaculation. Peu importe la méthode utilisée, il n’est pas possible de toucher la prostate directement. Le plus proche accès indirect est à travers la paroi rectale, ce qui signifie qu’il y a encore une membrane sur le passage. C’est un peu semblable à la sensibilité inhibant d’un gant. Malgré cette restriction, les lobes de la prostate sont très sensibles à la pression. Une foule de sensations peut être produite en pressant, en massant ou par frottement de la glande à travers la paroi rectale. La plus profonde sensation est semblable à celle qui est normalement ressentie lors de l’éjaculation, quand la prostate commence à pomper le sperme.
    • La sensibilité anale. Avec les zones génitales, l’anus est connecté et entrelacés avec des millions de terminaisons nerveuses sensibles et délicates, ce qui peut donner des sensations plus agréables.
    • La partie invisible du pénis. Inconnu de la plupart, plus d’un tiers du pénis se situe à l’intérieur du corps. La base du pénis (caché) peut subir des pressions de la même manière que la prostate. L’effet stimulant des trois parties peut être génial, si c’est fait de concert avec la stimulation génitale. Encore plus intéressant que les effets physiologiques est l’aspect psychologique du massage de la prostate, en raison de la nature inhabituelle de la pénétration du récepteur.
    • Atteinte psychologique importante. Aussi puissant que la stimulation physiologique sans doute, mais il s’agit surtout d’une atteinte psychologique à sa propre virilité. L’idée même que l’homme puisse se placer dans une position vulnérable, se traduit par une ruée vers la puissance mentale, à la fois pour le receveur et le donneur. La volonté de l’homme naturellement dominateur, à se laisser installer dans un rôle inhabituel de soumission, devrait être particulièrement apprécié par le donateur.

Laisser un commentaire